Nederlands
English
Deutsch

Wenn Mauern erzählen könnten...

Das Haus Macquet blickt auf eine lange Geschichte zurück, die bis in die französische Revolution zurückreicht.

La Révolution française

Avant l’invasion des armées françaises menées par Napoléon Bonaparte, la région appartenait au duché de Luxembourg. Avec l’arrivée de Napoléon, le canton de Saint-Vith est alors affecté au département de l’Ourthe basé à Liège et, en quelque sorte, subordonné à l’arrondissement de Malmedy. Au cours de cette agitation, la famille Macquet, originaire de Libramont, s’installe dans la région. Le docteur Franz Josef Macquet, qui est probablement né entre 1760 et 1765, a obtenu son doctorat en médecine à la célèbre université de Louvain en 1786. Des recherches historiques ont montré que Franz-Josef Macquet s’est installé à Saint-Vith après avoir obtenu son doctorat en médecine.

Famille Macquet

La famille Macquet habitait une maison imposante dans la Mühlenbachstrasse, juste à côté de l’église paroissiale de Saint-Vith. Cette maison a été construite en 1786 et s’appelait « Haus Macquet » à Büchelstadt. La deuxième maison Macquet, aujourd’hui le POSTRELAIS, date de 1779 d’après le linteau de la porte. Un document de l’évêque de Trèves Josephus Clemens de 1705 témoigne qu’il y avait déjà une chapelle avec un ecclésiastique à Oudler à cette époque en face de la maison de Macquet. Vraisemblablement, les ecclésiastiques respectifs vivaient dans la maison Macquet, dont le pasteur Schneiders était certainement le plus notable.

Délicatesse

À l’époque de la Révolution française, les ecclésiastiques du monde entier ont connu des moments très difficiles. Les messes ne pouvaient être célébrées que dans une salle tranquille. Un passage secret est alors creusé entre la chapelle et la maison Macquet. De cette façon, le prêtre pouvait célébrer la messe dans la chapelle et disparaître sans être détecté par le tunnel à l’approche des occupants français. Ce tunnel a été détruit par la construction d’une route dans les années 1960. Cependant, les entrées sont encore reconnaissables dans les deux maisons aujourd’hui.

Station postale

Plus tard, le bâtiment a également servi de station postale, où Josef Florent Macquet a été le maître de poste jusqu’en 1895. Il est décédé à l’âge de 49 ans, et c’est son frère Eugen Macquet qui a repris l’administration de la poste d’Oudler.

Entreprise de marbre

Katharina Macquet-Gansen, épouse d’Eugène, est le dernier membre de la famille Macquet. Après sa mort, la maison est d’abord revenue à sa sœur avant que sa fille Juliane Ingenleuf-Küpper n’en soit désignée héritière. Käthe Bantz-Ingenleuf a ensuite hérité du bâtiment d’Oudler. Son mari Felix a créé un atelier de marbre à l’endroit où se trouve aujourd’hui la HOFLADEN.

Rénovation du noyau dur

Après avoir acheté l’ancienne station du maître de poste en août 2016, nous avons commencé d’importants travaux de construction en janvier 2018. Notre objectif principal et primordial était de préserver le caractère original du bâtiment historique. Pour y parvenir, nous nous sommes principalement appuyés sur des matériaux de construction d’origine tels que le granit, le bois et le plâtre à la chaux. Les réalisations et les exigences du XXIe siècle n’ont cependant pas été négligées, par exemple sous la forme d’une isolation thermique intégrée. Un système photovoltaïque a été installé sur le toit du magasin de la ferme pour produire de l’énergie renouvelable.

La boutique de la ferme

La boutique de la ferme sert principalement à la commercialisation de produits régionaux frais, allant des produits de boulangerie frais au four à la vente de fruits et légumes de saison. Pour suivre la tendance du moment et surtout pour éviter les déchets plastiques inutiles, une grande partie des marchandises sont également disponibles sans emballage.

Outre sa fonction de point de contact pour les produits alimentaires, le magasin de la ferme vous invite également à vous attarder grâce à son atmosphère chaleureuse. De délicieux plats, du café et des gâteaux peuvent bien sûr être consommés sur place. En outre, nous proposons un petit-déjeuner, un déjeuner et un brunch le dimanche.